consultant Seo

Faites indexer vos backlinks en moins de deux minutes !

Sablier

Créer des liens, c’est bien (enfin, en réalité c’est le mal absolu, mais disons que créer des liens c’est bien). Faire en sorte que Google les prenne en compte, c’est mieux ! Combien de fois suis-je allé me créer un profil sur tel ou tel support pour m’apercevoir deux semaines plus tard que Google n’était toujours pas passé voir la page.

Jusqu’au jour où …

Jusqu’au jour où je suis tombé sur cet excellent article d’investirenslip.fr (le NDD me fait toujours autant marrer) : L’approche Blanche Neige. On savait déjà qu’on pouvait faire indexer ses propres pages en deux clics via Google Webmaster Tools, mais faire indexer des pages sur des sites tiers (avec toute les dérives que l’on peut imaginer), c’était particulièrement astucieux. Dans cet article, l’auteur explique donc comment via une simple redirection 301, il faisait indexer ses backlinks à la pelle. J’ai testé, ça marchait du tonnerre !

Oui mais voilà, je n’ai pas la date exacte de la modification de l’interface Google Webmaster Tools, mais disons que depuis début juin à peu près, ça ne fonctionne plus. Terminée la belle époque où l’on envoyait le spider où on voulait via nos 301. Désormais, Google n’affiche plus le bouton « Envoyer pour indexation » lorsqu’il détecte une redirection. Allez, on va dire que c’est assez logique, on a profité d’une petite faille au début mais c’est terminé.bouton Google Webmaster Tools

Terminé ? Pas tout à fait

Il y a encore un moyen de contourner le système. Cela prend un peu plus de temps, mais c’est faisable. Je vous explique comment avec cet exemple : je vais créer mon profil sur Hellocoton. La fiche permet d’obtenir un beau lien dofollow, avec une belle ancre optimisée comme on adore en ce moment.

création profil hellocoton

Et voilà le résultat :

Profil Hellocoton

Maintenant, une petite recherche dans les SERPs pour vérifier que la page n’est pas indexée :

page google

Le tutoriel

Pour demander à Google d’indexer cette page, on va maintenant partir de la technique de Noé, d’investirenslip.fr, mais en l’adaptant aux nouvelles contraintes de GWT. Voici les étapes, à réaliser dans l’ordre impérativement :

  • on crée une nouvelle page à la racine du FTP. Ex. cedricguerin.fr/test
  • via GWT, on demande à Google d’aller explorer la page /test
  • une fois explorée, on crée une redirection dans .htaccess de cette page vers la page à indexer (ici donc RedirectPermanent /test http://www.hellocoton.fr/mapage/cyd)
  • on vérifie que la 301 est bien effective en tapant cedricguerin.fr/test dans le navigateur
  • lorsque tout est OK, on clique sur « Envoyer pour indexation » en cochant « N’explorer que cette URL »
  • on patiente deux minutes (à peine en général), et voilà le résultat :

indexation express

En résumé, on demande à Google d’aller explorer une page mais d’en indexer une autre.

Quelques précisions :

  • ça ne marche pas à tous les coups, certaines pages ne seront pas indexées quoiqu’il arrive (blocage par le robots.txt, page en noindex voire d’autres cas sans raison apparente).
  • j’ai remarqué que cela fonctionnait mal, voire pas du tout avec les URLs en .html ou .php (cedricguerin.fr/test marchera mieux que cedricguerin.fr/test.html ou cedricguerin.fr/test.php)  Une simple réécriture d’URL permettant de virer l’extension augmente les chances de réussite.
  • on peut utiliser n’importe quel site pour effectuer la 301, il suffit d’en être propriétaire et d’avoir un accès à GWT.

Tags:

About

Après plusieurs expériences en tant que responsable e-commerce et webmarketing, puis SEO in-house, j’ai décidé de me lancer en tant que Consultant SEO freelance, je suis passionné par l’univers du search et le webmarketing en général.

View all posts by

22 Responses

  1. Cédric Guérin says

    @Fabien, effectivement ça doit faire le job comme tu dis, mais pas certain que ça fonctionne aussi bien, ni pour toutes les pages. Je vais aller tester ça.

    @Jeromeweb, non bien sûr, sur une stratégie vraiment white, ça a peu d’intérêt. C’est lorsque l’on franchit les limites que l’astuce peut être intéressante. J’ai testé sur des pages de profil par exemple, ce genre de pages que Google peut mettre des semaines à trouver, et la plupart du temps ça fonctionne bien 🙂

  2. Jeromeweb says

    Sympa l’astuce!
    Tu as déjà testé de faire ça sur des URLs un peu « crades » ou tu te cantonnes à du white comme dans ton exemple?
    Je suis en train de me demander si du côté de chez Google ils loggent pas ce genre de demandes et du coup si tu fais ça sur des pages cracra, c’est super simple sur une vérification manuelle de voir ce que tu cherches à pousser.

  3. Fabien says

    Hello
    Tu te donnes bcp de mal pour pas grand chose non ?
    Un simple google.fr/addurl fait le job (légèrement moins vite certes mais tellement plus proprement)

  4. Light On SEO says

    Contrairement à certains je trouve l’astuce très intéressante, Google étant souvent long avec les pages de profil, cela peut aider à lui faire découvrir l’url pour les pages de profil orphelines. C’est vrai que le jus sera presque nul, mais un lien est toujours bon à prendre s’il provient d’un domaine ayant une certaine notoriété. Ici tu parles de Hellocoton mais il y a d’autres sites beaucoup plus autoritaires qui permettent ce genre de liens, donc 1 + 1 + 1 +1 + …. ça peut faire du bien.

    Aussi, pour pallier au problème du manque ou de l’absence totale de maillage interne vers ces pages de profil, il n’est pas interdit de s’impliquer un minimum dans la communauté, les liens internes vers les profils sont généralement en dofollow, ça donne plus de crédibilité à l’url qui il est vrai, ne vaut pas grand chose.

  5. Cédric Guérin says

    @Noe, sympa de te voir ici. Je n’ai pas eu le courage de faire tout ça en vidéo comme tu l’as fait, ça aurait pourtant été plus simple. On verra pour la prochaine fois !

  6. Noe says

    Salut Cédric,
    C’est toujours agréable d’être cité 😉 Merci pour ce prolongement de l’astuce d’origine qui a capoté depuis quelques mois.

  7. François says

    Salut Cédric,

    Je viens de voir cet article. Je trouve l’astuce vraiment intéressante, notamment si on doit faire monter un site rapidement.

    Après, j’aime aussi l’idée que la patience est une des qualités primordiales pour être SEO 😉

  8. Michaël says

    Ça semble très bien fonctionner ! Merci

  9. Laurent says

    Bonjour, intéressant, je vais tester ça prochainement, merci.

  10. Vincent Brossas says

    Ça fait quand même pas mal de boulot pour indexer juste un lien, mais si ce dernier vaut le coup, c’est une astuce qui peut être intéressante, surtout à la vitesse ou ça se fait !

  11. michael says

    @cedric merci pour la réponse. Du coup je testerais avec quelques uns de mes récalcitrants 🙂

  12. Cédric Guérin says

    @Michael, si c’est un bon lien, Google le trouvera peu de temps après c’est juste. 3h c’est effectivement très court et dans votre cas, la méthode n’apporte pas grand chose.
    J’ai testé et tout simplement utilisé cette astuce des dizaines et des dizaines de fois. Ca a parfois été le coup de pouce pour indexer des pages récalcitrante (un ex. ici sur le forum de Rankseo par exemple)

  13. michael says

    Merci pour l’astuce.
    Après on l’utilises ou pas, mais pour certains liens ou GG est des plus patient, ca peut être utile de savoir le brusquer un peu.
    Maintenant, j’ai un doute sur la méthodologie :
    Parce que je vérifies toujours ce que je lis, j’ai fait la meme manip que vous sauf que je me suis arrêté à la dépose du lien. Je précises : meme site que l’article. Je n’ais pas trop surveillé, mais 3 heures après GG l’avait pris en compte.
    Ma question : avez-vous reproduit ce test avec d’autres spots et avez-vous obtenu le meme résultat ?

    Note Cédric : désolé, j’ai supprimé le lien 100% hors thématique et sans intérêt.

  14. Cédric Guérin says

    @Fred : +1000 !! Je regrette de ne pas avoir pensé à cette phrase en conclusion d’article 😉

  15. Fred says

    Astuce interessante, ne bloquez pas sur l’exemple de l’article voyez plus loin 😉

  16. Matthieu says

    Bonne astuce qui peut toujours servir pour indexer rapidement.
    Merci pour le partage Cédric, c’est bookmarké au besoin

  17. Julien says

    Tiens j’avais déjà vu cette astuce quelque part, mais je ne me souviens plus où. Sinon, elle complète un autre article de blog à base de GWT + « explorer comme Google » paru ces jours-ci qui ne parle que d’indexer un article rapidement sur son propre site.

  18. Cédric Guérin says

    @Olivier, je suis d’accord avec toi sur le fait que la page n’enverra pas de jus (tout du moins au moment où l’on force l’indexation). Malgré tout, peut-on affirmer qu’un lien connu de Google mais qui n’envoie pas de jus ne présente aucun intérêt ? Quid du nofollow par exemple.

    Bref, ici ce n’est pas le débat. Utilisera cette technique qui voudra (et surtout qui en verra une quelconque utilité).

    @Anthony, si tu arrives à faire indexer tes BL avec des liens, ce sera toujours mieux car tu enverras du jus. Mais ce ne sera jamais aussi rapide 🙂

    NB : l’un n’empêche pas l’autre !!

  19. Olivier says

    Si Google ne crawle pas la page, c’est souvent qu’elle est carrément orpheline. A quoi peut donc servir un lien depuis cette page ?

  20. Anthony Degrange says

    Une technique de petit filou 😉 Après, j’aurais aimé savoir dans quel cadre il peut être intéressant de l’utiliser. Cela vaut-il mieux qu’un ping, un commentaire de blog ou un digg-like ?

    Excellent article que je partage immédiatement sur les réseaux sociaux.

    A bientôt.

  21. Cédric Guérin says

    Bonjour Olivier,
    l’intérêt est avant tout d’accélérer les choses en indiquant au moteur la présence de la page et donc du lien. Dans certains cas, gagner une journée voire quelques heures est important (pas dans la majorité des cas nous sommes d’accord).
    D’autre part, je reste d’avis qu’un lien qui ne transmet pas de jus présente malgré tout un intérêt, d’une manière ou d’une autre.

  22. Olivier says

    Salut Cédric
    Merci pour les détails
    Peux-tu préciser à quoi ça sert de faire indexer une page qui n’a aucun jus à transmettre et que Google ne daigne même pas crawler ? Moi je ne vois pas bien.
    Par contre, cette technique peut aussi servir à faire recrawler des URL qu’on veut que Google retourne voir, pour détecter les changements.